Saint-André

Saint-André
i devien komine biling le 6 novemb 2009.
Bann zaction la komine la choisi

  • Dann sérvisse minisipal, i ressoi demoune an kréol konm an fransé
  • I donn le droi koz an kréol rényoné konm an fransé dann konsèy minisipal
  • Bann zélu i ansérv le 2 lang an piblik
  • Na le droi maryé an biling kréol rényoné-fransé
  • I donn linformasyon dessi le droi maryé an biling
  • Na in bon plasse pou le 2 lang dessi le site Internet la méri
  • Karton linvitasyon lé an biling pou bann maniféstassion  kiltirèl la méri i organiz
  • Papié « l’en-tête » la méri  an dé lang
  • Logo la méri an 2 lang
  • Na in bon plasse pou le 2 lang dann zournal minissipal
  • Bann lafish pou anonse sak i espasse dan la komine, lé an biling
  • Dann médiatèk èk bibliotèk (sak la méri lé résponsab), i mète anlér sak La Rényon la-kréé, sirtou sak lé an lang kréol
  • Méssaz biling dessi répondèr la méri

Saint-André
devient commune bilingue le 21 février 2013.
Les actions retenues

  • L’accueil du public est possible dans les services municipaux en créole réunionnais et en français
  • Possibilité  de communiquer oralement en réunionnais et en français lors des conseils municipaux
  • Utilisation des deux langues par les élus dans la communication orale publique
  • Possibilité d’avoir une cérémonie de mariage bilingue
  • Information donnée au public quant à la possibilité d’avoir une cérémonie de mariage bilingue
  • Introduction d’un volume significatif de langue créole de La Réunion dans le site Internet de la mairie
  • Cartons d’invitation bilingues pour les manifestations culturelles organisées par la mairie
  • Papier à en-tête bilingue
  • Logo de la mairie bilingue
  • Volume significatif de langue créole de La Réunion dans le magazine municipal
  • Affichage évènementiel bilingue
  • Valorisation de la création réunionnaise, en particulier en langue créole de La Réunion, dans les médiathèques et bibliothèques dépendant de la mairie
  • Message bilingue sur le répondeur de la mairie

st andré

Saint-André, Commune bilingue
(Service Communication de la mairie de Saint-André)

Vendredi 22 février 2013

 

La ville de Saint-André s’est engagée depuis ces dernières années dans une politique volontariste de promotion, de préservation et de valorisation de son patrimoine culturel et identitaire. La collectivité reste persuadée que le bilinguisme positif est gage de meilleures compétences langagières. Cette volonté de sauvegarder la langue et la culture créoles réunionnaises et de les faire vivre quotidiennement s’est concrétisée hier par la signature avec l’Office de la Langue Créole de la Réunion (LOFIS) de la charte de la commune bilingue.

Concrètement, il s’agit de s’engager dans la démarche du bilinguisme français-créole, de choisir, parmi vingt- deux actions proposées par LOFIS, un certain nombre à mettre en œuvre : Dix (au moins) pour la charte de “commune bilingue”.

En vue de la signature de la Charte de la Commune bilingue, la ville de Saint-André s’est déjà engagée en partie et va s’engager dans la mise en œuvre des treize actions suivantes : 

  • Accueil du public dans les services municipaux en créole réunionnais et en français 
  • Communication orale en créole réunionnais et en français lors des conseils municipaux 
  • Utilisation des deux langues par les élus dans la communication orale publique ;
  • Possibilité d’avoir une cérémonie de mariage bilingue 
  • Information donnée au public quant à la possibilité d’avoir une cérémonie de mariage bilingue 
  • Volume significatif de langue créole de la Réunion dans le site Internet de la mairie 
  • Papier à en-tête de la mairie en créole réunionnais
  • Logo de la mairie en créole réunionnais 
  • Volume significatif de langue créole de la Réunion dans le magazine municipal 
  •  Affichage événementiel bilingue 
  • Création réunionnaise, en particulier en langue créole de la Réunion, valorisée dans les médiathèques et bibliothèques dépendant de la mairie 
  • Message bilingue sur le répondeur de la Mairie.

 
LOFIS s’engage à faire le maximum pour répondre à toute demande d’aide pour la formation ou la traduction en créole réunionnais. 

La Ville de Saint-André est la sixième commune à signer la Charte de la Commune bilingue.

Remarque DV

La part importante de l’expression orale dans cette charte :

  • Accueil du public dans les services municipaux,
  • Communication lors des conseils municipaux,
  • Communication des élus en public,
  • Message bilingue sur le répondeur…

La teneur en créolité de l’expression orale actuelle constatée

  • dans les diffusions télévisées (émissions à caractère culturel, politique, économique)
  • dans les diffusions radio (émissions de contact avec le public, messages pub…)

doivent exiger de la part des locuteurs « de service » une rigueur toute particulière, pour que l’espace public « municipal » ne soit pas, à son tour, un promoteur de la pratique du langage « batar-zorey » servi, en lieu et place du langage créole réunionnais, par les diffuseurs télé et radio.

Est-ce une préoccupation fondamentale aux yeux de LOFIS ?