KOSA I LÉ IN KOMINE BILING

PRÉSENTATION DU PROJET

Une commune bilingue créole réunionnais-français est une commune qui désire s’engager dans la démarche du bilinguisme créole réunionnais-français. Pour cela, elle a adopté la Charte de la commune bilingue proposée par Lofis la lang kréol La Rényon et met en œuvre, parmi une liste proposée par Lofis, un certain nombre de mesures pour la valorisation du bilinguisme en particulier dans son pendant créole.
Ces mesures sont destinées à :

• Mettre les créolophones réunionnais (surtout les unilingues) davantage à l’aise
vis à vis des services municipaux ;

• Permettre à tous les administrés de la commune d’être plus en accord
avec l’administration municipale ;

• À chaque Réunionnais de la commune de se sentir mieux dans son identité.

C’est aussi, bien entendu, une façon de valoriser, dans un service public, la langue créole de la Réunion, sans aucunement rejeter le français. Le programme “Komine biling” contribue aussi à la reconnaissance de la dualité de l’identité réunionnaise.

C’est un projet tolérant : parmi vingt-deux actions proposées par Lofis, la commune choisit celles qu’elle veut mettre en œuvre, elle choisit sa variété de créole réunionnais, sa façon d’écrire notre créole. Et surtout, l’administré reste totalement libre, à tous les niveaux de choisir, à l’oral, une langue ou les deux. A l’écrit, c’est le français qui est légalement reconnu.

C’est un projet pour une plus grande démocratie ! Certains élus, bien que possédant le français, se sentent plus à l’aise en créole pour s’exprimer.

C’est un projet bien rodé : tous les textes nécessaires sont prêts pour le vote en conseil municipal, pour l’extrait conforme, et le texte même de la charte.

C’est aussi un projet totalement gratuit vis à vis de Lofis qui n’exige rien de la commune bilingue. D’autre part, la plupart des mesures préconisées ne coûtent rien ou bien peu à la commune.

HISTORIQUE

logoOfisArBrezhoneg

C’est du programme d’action de l’Office de la langue bretonne (aujourd’hui : Ofis publik ar brezhoneg) qu’est venue au président de Lofis la Lang Kréol La Rényon, à Lofis dans son ensemble, l’idée de proposer aux municipalités de la Réunion une charte de la commune bilingue. Sur le site breton on trouve un programme de promotion de la langue bretonne celtique (“Ya d’ar brezhoneg”, datant de 2001) dont Lofis La Rényon s’est largement inspiré. Avec – différence fondamentale – une adaptation à nos spécificités, et en point de mire, non seulement le créole réunionnais, mais la recherche d’un bilinguisme équilibré.

L’élément déclenchant du programme “komine biling” par Lofis a été le premier mariage en créole, célébré en 2006, dans la commune de Saint-Paul par le maire de l’époque Alain Bénard. A cette occasion, Lofis a traduit en créole réunionnais les articles du code civil concernant le mariage.

Deux ans après, Lofis propose son programme “komine biling” aux vingt-quatre municipaltés de la Réunion, quelle que soit leur majorité politique.

Les premières communes à avoir adhéré à cette charte sont l’Entre-Deux (le 28 octobre 2009) et Le Port (le 6 novembre 2009).

Aujourd’hui huit communes ont signé la charte bilingue : L’Entre-Deux, Le Port, Saint-Joseph, Saint-Denis, Saint-Paul, Saint-André, La Possession, Saint-Louis.

Dates fondamentales

  • 3 mars 2006 : création de Lofis la lang kréol La Rényon
  • 27 octobre 2006 : premier mariage célébré en créole réunionnais à Saint-Paul
  • 30 mai 2008 : lancement du projet commune bilingue
  • 28 octobre 2009 : L’Entre-Deux

Bann zaksion Lofis i propoz

Les actions proposées par L’ofis

  • Pou adère la sharte komine biling, i fo komanse par choizi le bann zaksion la komine i désside apliké. I fo le konsèy minissipal i choizi 10 zaksion a-monté dan la list an-dsou-la :
  • Dann sérvisse minisipal, i ressoi demoune an kréol konm an fransé ;
  • I donn le droi koz an kréol rényoné konm an fransédann konsèy minisipal ;
  • Bann zélu i ansérv le 2 lang an piblik ;
  • Na le droi maryé an biling kréol rényoné-fransé ;
  • I donn linformasyon dessi le droi maryé an biling ;
  • Batème répiblikin an kréol konm an fransé ;
  • Maryaz répiblikin an kréol konm an fransé ;
  • Dann la méri, bann pano lindikassion lé biling.
  • Parèy, an déor, dessi bann batiman i dépan la méri ;
  • Pano biling pou la rantré, la sorti dan la komine ;
  • Na in bon plasse pou le 2 lang dessi le site Internet la méri ;
  • Karton linvitasyon lé an biling pou bann maniféstassion kiltirèl la méri i organiz ;
  • Kart vizit biling pou bann zéli i fé la demann ;
  • Papié « l’en-tête » la méri an dé lang ;
  • Na in bon plasse pou le 2 lang dann zournal minissipal ;
  • Bann lafish pou anonse sak i espasse dan la komine, lé an biling ;
  • Dann médiatèk èk bibliotèk (sak la méri lé résponsab),i mète anlér sak La Rényon la-kréé, sirtou sak lé an lang kréol.
  • Méssaz biling dessi répondèr la méri ;
  • Markaz biling dessi bann loto kamionèt, matérièl la méri ;
  • Plak biling pou le nom bann rue ;
  • Logo la méri an 2 lang ;
  • Karton linvitassion biling pou bann maniféstassion, çak lé pa kiltirèl, la méri i organiz
  • La méri i donn in koudmin (larzan, la téknik) pou dévlope bann klasse biling dan la komine ;

Les actions proposées par L’ofis

  •  L’adhésion à la Charte de la commune bilingue commence par le choix des actions que la commune décide de mettre en œuvre. La municipalité doit choisir au moins une dizaine parmi les actions suivantes :
  • Accueil du public possible dans les services municipaux en créole réunionnais et en français ;
  • Possibilité de communiquer oralement en réunionnais et en français lors des conseils municipaux ;
  • Utilisation des deux langues par les élus dans la communication orale publique
  • Message bilingue sur le répondeur de la mairie ;
  • Possibilité d’avoir une cérémonie de mariage bilingue ;
  • Information donnée au public quant à la possibilité d’avoir une cérémonie de mariage bilingue ;
  • Mariage républicain bilingue ;
  • Baptème républicain bilingue ;
  • Signalétique bilingue à l’intérieur de la mairie.
    Signalétique bilingue externe sur les bâtiments dépendant de la mairie ;
  • Mise en place de panneaux bilingues aux entrées et sorties de la commune
    (police et taille de caractère identiques dans les 2 langues) ;
  • Mise en place de plaques de rue bilingues ;
  • Marquage bilingue sur les véhicules de la mairie et / ou le matériel communal (moyen terme) ;
  • Introduction d’un volume significatif de langue créole de La Réunion dans le site Internet de la mairie ;
  • Cartons d’invitation bilingues pour les manifestations culturelles organisées par la mairie ;
  • Cartes de visite bilingues pour les élus en faisant la demande ;
  • Papier à en-tête bilingue :
  • Logo de la mairie bilingue ;
  • Volume significatif de langue créole de La Réunion dans le magazine municipal ;
  • Cartons d’invitation bilingues pour les manifestations organisées en dehors du champ culturel par la mairie;
  • Affichage évènementiel bilingue ;
  • Aide financière et / ou technique à l’installation ou au développement d’une filière bilingue dans la commune ;
  • Valorisation de la création réunionnaise, en particulier en langue créole de La Réunion, dans les médiathèques et bibliothèques dépendant de la mairie.

Les actions proposées par L’ofis

LETTRES AUX MAIRES - LA CHARTE - CERTIFICAT