Un grand Féklèr

image fekler1-01

Pour chaque communication, cliquez sur son titre.

En partenariat avec la Région et le LCF, LOFIS a organisé toute une journée de conférences et de débats autour du thème « Le créole à l’école ». Des intervenants venus de Martinique, de Maurice, des Seychelles et de la Réunion ont présenté différents points de vue sur ce sujet de société. Les présentations ont été suivies de discussions entre l’audience et les communicants.

Déroulement de la journée

> Axel Gauvin : Présentation de l’Office
Axel Gauvin, formateur des étudiants de CAPES de créole à l’IUFM de La Réunion, chargé de cours de créole en licence à l’Université de La Réunion, ancien membre du jury de CAPES de créoles, coauteur de “Oui au créole, oui au français” (éditions Tikouti, 2006) ; 

> Lambert-Félix Prudent :
Présentation du LCF et du premier « Féklér pou la Lang Kréol La Rényon »

Lambert-Félix Prudent, docteur en linguistique, professeur d’université, directeur du LCF (unité mixte du CNRS, à La Réunion), enseignant en licence de créole à l’Université de La Réunion, Formateur en CAPES de créoles, directeur pédagogique de la préparation à la licence de créole et au CAPES de créoles, sous-directeur du jury du CAPES de créoles, rédacteur en chef de la revue internationale “Études créoles”; 

I. Le bilinguisme créole-français : pour le développement cognitif et langagier d’enfants réunionnais

> Fabrice Georger : Créole et français, deux langues pour un enseignement
Une classe maternelle bilingue à La Rivière des Galets.

Georger Fabrice, professeur des écoles habilité à enseigner la Langue et Culture Réunionnaises (LCR), chargé de mission Langue et Culture Réunionnaises (LCR) pour le premier degré au rectorat de La Réunion, doctorant en sciences du langage, coauteur de “Oui au créole, oui au français” (éditions Tikouti, 2006) ; auteur de “Créole et français : deux langues pour un enseignement” (Éditions Tikouti, 2007) ;

> Danielle Lebon : Progresser en jouant avec nos deux langues :
activités bilingues de développement langagier et cognitif en maternelle à La Réunion.

Danielle Lebon, professeur des écoles, conseillère pédagogique pour le premier degré. Se consacre essentiellement à l’enseignement en maternelle.

 II. Et ailleurs ?

> Jimmy Harmon : À Maurice : L’école sans le créole ?
Harmon Jimmy, invité de l’Île Maurice, enseignant du secondaire (1987-1996), Vice-recteur de Collège (1997-2005), Project Manager à l’Education Nationale de l’Île Maurice & Conseiller du Ministre de l’Education (2004-2005), Responsable du Projet Kreol Morisien (de 2006 à ce jour) ;

> Marie-Reine Hoareau : Le créole dans l’enseignement aux Seychelles.
Marie-Reine Hoareau, invitée venant des îles Seychelles, inspectrice pédagogique attachée au ministère de l’Éducation Nationale des Seychelles ; doctorante en sciences du langage à l’Université de La Réunion.

> Robert Nazaire : Enseigner le créole en Martinique.
Nazaire Robert, invité venant de Martinique, Conseiller pédagogique départemental en langues et cultures régionales créoles, formateur de créole à l’IUFM de la Martinique. Coauteur d’un ouvrage à paraître destiné aux enseignants de créole martiniquais.

III. Pour une lutte efficace contre l’illettrisme.

> Axel Gauvin : Apprendre à lire à 13 ans.

IV. Pas de langue sans culture. 

> Laurence Daleau : « Kosa in soz » : Un enseignement de LCR en CM2 à l’école Joinville.
Daleau Laurence, professeur des écoles habilitée à enseigner la Langue et Culture Réunionnaises (LCR), itinérante LCR dans la circonscription du Port 1, coauteur de “Oui au créole, oui au français” (éditions Tikouti, 2006), présidente de Tikouti.

 > Michèle Sainte Rose : Le CAPES de créoles, ça sert à quoi ?
Michèle Sainte-Rose , titulaire du CAPES de créole (de la première année de ce CAPES), enseignante de créole dans le secondaire, chargée de cours de créole à l’université de La Réunion, membre du jury du CAPES de créoles.

> Evelyne Pouzalgues : Deux manuels de littérature réunionnaise.
Evelyne Pouzalgues , inspectrice d’académie-inspectrice pédagogique régionale en lettres, agrégée de lettres classiques, licenciée en créole réunionnais ; auteur et chef de projet aux éditions Nathan depuis 1984, département des lycées et des sections de techniciens supérieurs ; chef de projet et coauteur de deux anthologies de la littérature réunionnaise, pour le collège et pour le lycée.

V. Et à l’université ?

> Christian Barat : DULCOI et mineures, licence et master, doctorats.
Christian Barat, docteur en anthropologie, professeur d’université, directeur à l’Université de l’Océan Indien, du département “Langues, cultures et civilisation de l’Océan Indien” (ex I.L.A.) ; enseignant en licence de créole ; directeur administratif de la licence de créole ; formateur des étudiants de CAPES de créole à l’IUFM de La Réunion, ancien membre du jury de CAPES de créoles. 

VI. Apprendre avec le créole. 

> Marie-Josée Hubert-Delisle : Langue et culture créoles dans les savoirs scolaires.
Hubert-Delisle Marie-Josée, inspectrice honoraire de l’Éducation Nationale, a dirigé un groupe de recherche sur l’enseignement du français en milieu créolophone, a dirigé la conception et la mise au point d’une méthode d’apprentissage du français en milieu créolophone.

> Ginette Ramassamy /Patrick Bègue : Une grammaire créole pour progresser en français.
Ramassamy Ginette, docteur en linguistique, animatrice du projet “Apprentisage du français en milieu créolophone” dans la commune du Port, directrice et coauteure de “Éléments de grammaire comparative créole-français” (à paraître aux Éditions Tikouti).Patrick Bègue est directeur d’école et coauteur  “Éléments de grammaire comparative créole-français” 

> Yvette Duchemann : Pratiques de classe pour l’acquisition d’une compétence bilingue.
Duchemann Yvette, professeur des écoles habilitée à enseigner la Langue et Culture Réunionnaises (LCR), directrice de l’école Alain Lorraine, coauteure de l’ouvrage intitulé “Oui au créole, oui au français” (éditions Tikouti, 2006).