Kisa n’i lé

Lofis en quatre mots

1. Observer à travers des enquêtes ou des sondages l’évolution des représentations et de l’opinion des Réunionnais sur des sujets comme le créole et les médias, la graphie du créole, le créole et l’école.

2. Rechercher avec l’aide de spécialistes, à travers des correspondances, des voyages d’étude ou l’organisation de rencontres à La Réunion, les meilleures solutions pour valoriser la langue créole de la Réunion.

3. Convaincre – Valoriser leur créole aux yeux des Réunionnais. Cela dit, cette représentation est loin d’être aussi négative que certains le prétendent : un sondage réalisé par IPSOS pour le Journal de l’Île de la Réunion en 2000 montre que plus de la moitié des parents sont favorables au créole à l’école. Le problème est donc, ici, de concrétiser cette demande sociale, déja bien réelle.

 4. Partager – Lofis propose la communication des résultats des recherches qu’il a menées aux institutions intéressées. Il apportera sa contribution à chaque fois que cela sera possible.

Pou kosa Lofis ?

«Lofis la Lang Kréol La Rényon lé la pou tash maniér i koné mié, i mète anlér la lang kréol La Rényon, pou k’ lang kréol-la i pran son plas dan la sosiété, pou k’ bann Rényoné i akorde èk zot dé lang : le kréol èk le fransé.»

graphik-01
Lakazlofis légende

Parkoman Lofis i vé ède mète
anlér nout lang kréol rényoné ?

Dabor-inn bien konète sak Rényoné i vé pou zot lang : sondaz-aou, zankète-aou,tèst-aou… n’i éssèy bien konpran sak demoun i majine.

Demann lavi ban spéssialis La Rényon, spéssialis péi déor, organiz kolok-li, konféranse-li, diskission-li pou bien analiz la sitiassion linguistik. Apréla, fé toute sak i ienbou fér, pou konvink demoun, fé avanse nout lang dan la tèt de moune, dan la sossiété, dann lékol : kozman dann radio, ti film dann télé, léspozission, liv, zartik dann journal, zafish… tout sak lé bon pou nout lang kréol La Rényon, n’i éssèy fér, nou va trouv moiyen pou fér.