Fékler “Créole et médias”

Dezièm Féklér pou la Lang Kréol
Lang rézional, lang kréol,
dann média
 

Lo 30-31 aout sèt ané, dann kad l’UCOI – èk in gran koudmin La Région, lo LCF («Laboratoire de Recherche sur les Espaces Créolophones et Francophones »), lasosiasion ECI (Échanges, Communications, Informations), lasosiasion Tikouti, lo CCEE – Lofis la Lang Kréol La Rénion la roganiz, Lérmitaz, son dézièm Féklér. In féklér desi bann lang rézional, bann lang kréol, dann média. Radio-aou, télé-aou, zournal-aou, sa i réspèk po vréman nout bann lang rézional, i pran azot an par ? I vé fé mont azot ? I tien kont nout kréol ? I mèt ali anlér ? Épila, parlfèt, kosa demoun La Rénion i vé, pou lo kréol, dan bann média-la ? 

Mardi matin, 30 aout, 9 ér, Mesié Roger Ramchetty, délégué général l’UCOI, la souète la bienveni tout demoun, aprésa, toutsuit travay la komansé. In bon pé Rényoné, RFO, FAR èk Arc-en-Ciel, KréolFM, Radio Zirondèl, Témoignages, Nout lang, d’ot ankor, tout la rant dann ron. 5 zinvité la sort déor, la vni : Lionel Buannic, in zournalis breton (la kréé Webnoz, in télé rienk an breton desi Internet ; Michel Ducasse, in zournalis morisyen ; David Grosclaude, i amène la Setmana, in zournal i sort an oksitan dopi 12 an ; Patrick Kleinclaus, in lalzasien, « Chargé de mission », Conseil Général Haut-Rhin » ; épila Mattin Larçabal, i travay dann radio « Gure Irratia », in radio Péi Bask. Zot 5 la rant dann ron la diskision, la donn zot prop féklér. 

2 zourné, la réflési desi lo kréol, desi bann lang rézional, dan la radio, la télé, dann zournal ; la diskité — in diskision, intérésan pou toulbon, in diskision la amont pou kosa la lang kréol (èk lézot lang rézional) lé inportan dann média, la donn plin zidé po fé mont lo kréol. 

Si nou té i doi rapèl in sèl zafér, sré sat Philippe Fabing la di (sondaz IPSOS-Lofis, 2007) : 87% demoun La Rénion i di zot i vèy zémision an kréol. 67% i di « la pa assé, donn anou plis ankor ».   Aprésa di ankor Rénioné  i yème pas son lang kréol !

2ème Féklér pour la langue Créole de La Réunion :
Les langues régionales, les créoles,
et les médias

Les 30 et 31 août derniers, dans le cadre de l’UCOI – avec l’aide de La Région, du LCF («Laboratoire de Recherche sur les Espaces Créolophones et Francophones »), de l’association ECI (Échanges, Communications, Informations), de l’association Tikouti , du CCEE – L’Office de la Langue Créole de La Réunion a organisé, à L’Hermitage,  son deuxième « Féklér ». Un féklér ayant pour thème Les langues régionales, les créoles, et les médias. Les radios, les télévisions, les journaux… respectent-ils vraiment nos langues régionales, les prennent-ils en compte ? Veulent-ils les promouvoir ? Tiennent-ils compte de notre créole ? Veulent-ils le valoriser ?  Et quelle place, d’ailleurs, les habitants de La Réunion veulent-ils que l’on donne au créole dans les médias ?

Mardi matin, 30 août, à 9 heures, Roger Ramchetty, délégué général de  l’UCOI, a souhaité la bienvenue aux participants et le travail a immédiatement commencé. De nombreux Réunionnais, RFO, le FAR avec Radio Arc-en-Ciel, KréolFM, Radio Zirondèl, Témoignages, Nout lang, etc. ont participé aux débats. 5 invités  sont venus de « dehors » : Lionel Buannic, journaliste  breton (qui a créé Webnoz, une télévision en langue bretonne sur   Internet ; Michel Ducasse, journaliste mauricien ; David Grosclaude, rédacteur en chef de la Setmana, un journal publié en occitan et qui paraît depuis 12 ans  ; Patrick Kleinclaus, alsacien, « Chargé de mission », au Conseil Général Haut-Rhin » ; enfin Mattin Larçabal, animateur de la radio basque « Gure Irratia ». Tous ont participé à la discussion et apporté leur propres lumières.

2 journées, lors desquelles on a réfléchi au(x) créole(s), aux langues régionales, à leur place dans les radios, les journaux, les télévisions. La discussion, particulièrement intéressante, a montré l’importance de la prise en compte du créole (et des autres langues régionales) par les médias, et a apporté une foule d’idées à ceux qui désirent  promouvoir le créole.

Si l’on ne devait retenir qu’une chose ce serait ce que Philippe Fabing a dit (Sondage IPSOS-L’Office, 2007) : 87% des personnes habitant La Réunion disent regarder les émissions en créole. 67% disent qu’il faudrait davantage de créole sur les ondes.  Comment dire encore, après cela, que les Réunionnais n’aiment pas leur langue créole !

Le programme complet